Lecture : Le marché du travail comme lieu d’évaluation des politiques de formation ?

Acte des Journée d’échanges en vue de la construction d’un réseau de recherche «Evaluation Formation Emploi» Toulouse, 9 décembre 2011.

Au sommaire

Thème 1 : analyse statistiques

  • De la bonne utilisation des résultats d’enquête d’insertion ? (Jean-François Giret, Iredu, universite de bourgogne)
  • Mesurer pour classer : indicateurs d’insertion et classement des universités. (Isabelle Borras, centre associé céreq grenoble, universite pierre mendes france)
  • L’évolution des enjeux de suivi de l’insertion professionnelle pour l’enseignement supérieur. (Marc Boudier, OVE, Universite toulouse capitole)
  • Les intérêts d’une analyse de la relation formation tout au long de la trajectoire de vie. (Vincent Lignon, doctorant, centre d’économie de la sorbonne (paris 1), ined, Edhec.)
  • Le report des inégalités scolaires dans le monde du travail. (Romain Deles, doctorant, centre Emile durkheim, bordeaux)

Thème 2 : les cadres d’analyse théoriques

  • L’apport des théories économiques. (Jean Vincens, crm, universite toulouse capitole)
  • Le pilotage des systèmes de formation par des résultats enregistrés sur le marché du travail : évaluation & incitations. (Jean-Michel Plassard, crm, professeur des universites, universite de Toulouse capitole)
  • Évaluation des formations : une hiérarchie implicite des méthodes.(Philippe Lemistre, Céreq et certop cnrs universite toulouse le mirail
  • L’évaluation par le marché du travail comme dimension constitutive d’une démarche d’analyse du fonctionnement des diplômes professionnels : l’exemple de deux bacs pro (carrosserie et electrotechnique). (Christophe Guitton, chargé de mission pour les centres associes, Céreq Marseille)
  • L’approche par les capacités et son opérationnalisation ethnographique pour l’étude des biais évaluatifs : quelle émancipation professionnelle pour les apprentis ? (Julie Sentis, université aix-marseille/ université de göttingen)

Thème 3 : jeux d’acteurs et aide à la décision

  • Le marché du travail comme lieu d’évaluation des politiques de formation (Guy Ourliac, Université Toulouse capitole)
  • Quelles sont les frontières entre travail d’expertise et décision politique en matière de développement de l’appareil de formation ? (Emmanuelle Pottier, chargée d’étude à l’oref ile-de-france)
  • L’entrèe territoriale dans l’expertise sur l’èvaluation des politiques de formation par le marché du travail : la nécessaire introduction des effets de structure de l’appareil initial – premiers résultats et prolégomeènes d’une recherche-action. (Robert pierron, chercheur associé au centre céreq de l’iep de bordeaux)
  • La dimension locale du marché du travail, élément d’évaluation des formations (Michel Vernieres, ces paris1)
  • Les formations dispensées aux demandeurs d’emploi : pour une évaluation compréhensive de leurs qualités. (Alexandre MELIVA, Céreq Marseille)

Télécharger (PDF, Inconnu)

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)

Une “bulle” de l’enseignement supérieur ?

c’est la thèse défendue par quelques articles parus ici ou là outre-atlantique (cf. infra). L’analogie avec l’immobilier est permise par la hausse vertigineuse du coûts des écoles américaines, permise par le recours accru au crédit par les étudiants et le soutien des pouvoirs publics.

education bubble – google trends

La formule “education bubble’ est encore toute neuve, mais déjà visible. Un signal faible, précurseur d’une tendance lourde pour demain ?

Is There an Education Bubble?
The Atlantic – Apr 14 2011
Higher Education Bubble Will Burst
U.S. News & World Report – May 3 2011
That higher-education bubble
The Economist – May 19 2011
Airy Labs Founder On ‘Higher Education Bubble’ Vs. Real World
Wall Street Journal – Aug 3 2011
Analysis: Is student loan, education bubble next?
CBS News – Nov 6 2011
‘Higher Education Bubble’ is about to burst
Boston Herald – Jun 10 2012

Jusqu’au jour où les pouvoirs publics n’ont pas plus les moyens de suivre, que les étudiants réalisent que le nivellement par le haut des coûts de formation n’a pas créé plus d’emploi bien payés et que leur investissement est de moins en moins rentable…et là, que se passe-t-il ?

 Tuitions and fees have risen more than 440 percent in 30 years as schools happily raised prices — and lowered standards — to siphon up federal money.

L’engagement ou quand la science doit devenir citoyenne

Jacques Testard

Par Jacques Testart à écouter dans l’émission “à voix nue” diffusée par France culture ce 08 juin 2012, où développe un argumentaire convaincu sur la valeur des conférences citoyennes comme outils d’aide à la décision.

Il est bien sûr question de légitimité (pourquoi le citoyen devrait-il être écarté des décisions l’affectant, prises par ceux-là même supposés le représenter), mais aussi de validité décisionnelle de la démarche : l’avis unanime de plusieurs groupes de 15 citoyens ‘éclairés’ ne vaut-il pas la voix d’un expert ? Au terme d’un renversement de valeur inattendu, l’expert serait-il le lobbysite quand le citoyen se mue en “lanceur d’alerte” ?

à écouter ici pour la clarté du propos, l’engagement personnel pour la question, et le prémisses d’argumentaire méthodologique qui revient sur la hiérarchie implicite des opinions.

Quelques liens pour terminer :

Un guide pratique qui aborde toutes les étapes de l’évaluation

Les contributeurs sont internationaux mais ont en commun d’être contributeurs réguliers de l’AEA. Le guide est assez orienté vers l’utilisation de l’évaluation (obedience : utilisation  focused evaluation)

Making evaluations matter: A practical guide for evaluators.
Kusters, C.S.L. et al. 2011 Download Guide (3.3 Mb) edepotlink_t4e258bc5_001 Continuer la lecture

Evaluation de la mise en place des DIRECCTE

établi en Février 2012, par les corps d’inspection de différents Ministères.

Attention, il ne faut pas être allergique aux arcanes technocratiques.

Pour une synthèse rapide, consultez l’article du Miroir Social:

Dès son introduction, il est mentionné que « la création des DIRECCTE a été, et reste pour partie, confrontée à de nombreuses difficultés : disparités entre les directions et services regroupés, différence de cultures et de métiers, nombre important de donneurs d’ordre nationaux, aux pratiques forts différentes, complexité dans l’organisation budgétaire et l’allocation de moyens, nombre élevé d’implantations immobilières, systèmes d’information multiples et peu compatibles, cohabitation de près de trente corps de fonctionnaires avec des statuts et des modes de gestion différents et relevant de six directions gestionnaires de ressources humaines ».

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (400:Bad Request)

 

 

Comment évaluer un “work in progress” ? les objets d’évaluation sont-ils figés ?

Ce sont quelques uns des questions que soulève la juriste Florence Bellivier dans son très recommandable article : Peut-on évaluer la loi de bioéthique ?

Quoique reconnu comme nécessaire et rendu obligatoire, le suivi ou l’évaluation de ce type de loi est tout sauf simple : méthodes et objet se dérobent, au point que le suivi se transforme en réalité souvent en une sorte d’anticipation des évolutions à venir ; il faut alors tenter de discerner ce qui est évaluable et ce qui ne l’est pas, puis suggérer quelques pistes pour renouveler l’exercice évaluatif.

Un certain métier de sociologue ou la possibilité d’une évaluation critique

Article de la revue: Sociologies pratiques 2012/1 (n° 24) au Presses de Sciences Po
Abstract:

Qu’est-ce que le métier de sociologue quand celui-ci s’exerce principalement dans l’évaluation de politiques publiques ? Peut-on tenir ensemble l’extériorité du regard du sociologue et l’implication dans les questions du commanditaire ? Cet article répond à ces questions depuis une pratique de sociologue consultant auprès des collectivités territoriales. Il explore la façon dont les questions des institutions peuvent être décalées, élargies, de façon à leur trouver une réponse tout en confrontant les institutions aux choix pratiques et politiques qui les constituent.

Plan de l’article à lire sur CAIRN:

  • L’évaluation ou la crainte de la trahison
  • L’exemple d’une étude évaluative
  • Éviter une posture purement critique
  • Faire avec les acteurs
  • Un certain métier de sociologue

http://www.cairn.info/revue-sociologies-pratiques-2012-1-p-114.htm

 

Le bilan du CEC 2009-2012

Le Comité d’évaluation et de contrôle a présenté son premier bilan au terme de (presque) 3 ans de pratiques. Une lecture inévitable pour porter un regard sur cette nouveauté (rattrapage?) de la vie institutionnelle française.

En voici un morceau choisi

4. La mobilisation d’expertises et de compétences externes, en complément des moyens des rapporteurs et du secrétariat du CEC

Continuer la lecture

Les effets macroéconomiques du Contrat Unique d’Insertion

Les effets macroéconomiques du Contrat Unique d’Insertion.
LIEPP Policy Brief #2 par François Fontaine et Franck Malherbet

Résumé par les auteurs :

Nous proposons ici une réflexion prospective sur l’efficacité du Contrat Unique d’Insertion (CUI) lorsque sont pris en compte les effets sur l’équilibre du marché du travail. (…)
Des effets de substitution, de congestion et d’externalités de financement apparaissent et appellent à un meilleur ciblage des dispositifs.
En outre, il est probable que l’efficacité des contrats aidés puisse varier au cours du cycle. Nous apportons sur ce point quelques éléments. Enfin, nous discutons les méthodes permettant empiriquement d’évaluer un contrat
comme le CUI.

Sont notamment détaillés les effets micro et macro suivants:
Continuer la lecture