L’aide au développement évaluée par la Cour des Comptes

ça y est, la Cour des Compte évalue régulièrement maintenant, et vient de présenter enfin son rapport sur l’aide publique au développement.

Le tableau est sévère sur différents plans :

  • Quantitatif : l’objectif de 0,7% du PIB ne sera pas atteint
  • Financier : avec un taux de gestion de 3,4% supérieur à celui observé en Allemagne 3% et au Royaume-Unis 2,8%
  • Stratégique : Dispersion d’objectifs, sans proportion avec les moyens. Zone de solidarités prioritaire pas si prioritaire
  • Opérationnel : fractionnement de la mission aide au développement en plusieurs instruments mal articulés, ave un positionnement progressif de l’AfD qui prend sa place, laissant au Ministère la perspective de devenir un “think tank” dénué de moyens et d’opérateurs

Rappelons qu’avec une contribution de 9,35 milliards d’euros en 2011, la Franceest le 4ème donateur OCDE.

A lire sur le site du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes la réaction à la publication du rapport :

La nécessité, soulignée par la Cour, de mieux évaluer l’impact de notre aide et l’efficacité de nos modalités d’actions constitue un impératif. Il sera mis au cœur des priorités dans le cadre de la réflexion stratégique que va mener le Ministère des Affaires étrangères, avec l’ensemble des acteurs concernés, dans les prochaines semaines, afin d’élaborer la feuille de route qui identifiera les chantiers prioritaires de la France en matière d’aide publique au développement.

Le Ministère a pris soin d’employer le futur. Sage précaution compte tenu de l’évolution récente des pratiques au sein du Département. Je vous en parlerai à l’occasion.

En attendant, n’oubliez pas de soutenir votre ONG préférée, bien ancrée dans son terrain, bien centrée sur sa raison d’être, et ne dépendant pas excessivement des autorités locales et bailleurs internationaux. Bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.